Le bordèle dans ma tête

Publié le par Louise Hémon

Le bordèle dans ma tête

Pas toujours évident de trouver le juste milieu j’ai souvent l’impression d’en faire pas assez et trop à la fois : trop car je ne lis et regarde des vidéos que sur le développement personnelle ou presque, pas assez car j’ai l’impression de pas appliquer assez bien et de pas être assez active.

Je voudrais être tout, tout ce que j’estime bien Vegan, Yogi, être auto-suffisante. Même si tout peux se réaliser ce ne sera pas du jour au lendemain et puis j’ai mes projet à faire avancer : création de ma propre entreprise, participation au trophée rose des sables en 2017 (il faut trouver les fond pour pouvoir y participer). Par moment je suis vraiment impatiente pourtant je remarque bien que j’ai déjà évolué que des choses en moi on changer positivement, je me sens plus sereine et je le suis. Mais par moment je me fouette de pas attendre l’état mentale que je veux comme quand je dis quelque chose à mon chéri sur le mauvais ton ou de manière négative au lieu de trouver une formulation positive.

Pourtant je sais que mes projet avance petit pas par petit pas chaque jour. Et j’ai toujours l’impression de pas en faire assez à chaque fois je me focalise sur une seule tâche au détriment de tous mes autres projets alors qu’il est possible d’avancer sur plusieurs de mes projets en consacrant un ou deux petit pas par projet (voir plus si j’ai assez de temps), je sais que j’en suis capable.

Depuis le retour de notre voyage j’ai eu du mal à refaire surface car je veux rattraper le « retard ». Alors que de manière générale je me sens souvent en retard car j’estime trop souvent être en dessous de mes capacité et perdre du temps inutilement en me posant devant la télé alors que je ne devais pas.

C’est bien d’être passionner mais je me passionne pour tout et beaucoup de mes proches me disent que c’est trop. J’essaie de prouver que c’est possible et des personnes me disent que je suis impressionnante mais non je suis juste passionner par la vie tout m’intéresse et plus j’en sais moins j’en sais. Et par moment c’est carrément le bordel dans ma tête et je sens que le sentiment de débordement est proche.

Publié dans réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article