La passion m'anime

Publié le par Louise Hémon

Depuis que j'ai fait la formation créations et gestion d'entreprise à la BGE fin d'année dernière, les choses bougent pour moi. J'ai pris conscience à quel point ma passion pour le métier que je souhaite faire m'anime. Cette formation m'a réanimé. L'année 2019 à été riche en rebondissement, en test  mais j'avais perdue une partie de ma motivation.

Malgré que la formation a été éprouvante (les chiffres et moi on apprends à s'aimer ^^), le fait d'avoir présenter mes créations devant un public inconnu et mes collègues de formation ça a déclencher en moi l'envie de m'y remettre et de me dépasser. Toute ces personnes qui sont venue à ma rencontre qui ont pris le temps d'échanger avec moi, mes proches qui sont venue me soutenir ça m'a regonflé à bloque.

J'ai encore des doutes, des peurs et des craintes mais il y a un feu qui m'anime, qui brûle en moi, ce bouillonnement d'idée de créations dans ma tête.

J'ai profité des résolutions de la nouvelles année pour en prendre une seule: faire de la couture tout les jours même si ce n'est que 5 min ou faire une action en lien avec la création de mon entreprise.

J'ai aussi un défi en cours en ce début d'année, un mois pour faire 4 créations minimum, il me reste moins d'une semaine pour relever ce défi et c'est plutôt bien engagé. Les 4 créations sont pour un défilé qui à lieu le 1er février. J'ai aussi fait une jupe en plus pour une autre occasion en janvier.

Cela me donne envie de continuer sur cette lancé d'autant que c'est pas les idées qui me manque et je participe à un autre défilé le 9 mai, j'aimerais continuer sur cette lancer de 4 créations par mois.

J'ai souvent du mal à me centrer mais la je me suis fixer un planning chaque jour sur une création (lundi la A, mardi la B, mercredi la C...) et je n'ai eu aucune difficulté ni à m'y mettre ni à rester centrer j'ai même eu au contraire des difficulté à m'arrêter et à faire des pauses (certain jour j'ai un peu frôler la surtension ^^).

Il y a encore des doutes car j'ai encore beaucoup à apprendre mais ils se dissipent vite car c'est comme si c'est plus fort que moi, que c'est ma voie. Je n'ai aucun diplôme, il y a 10 ans je savais seulement raccommoder les chaussettes et coudre un boutons  (merci mamie), tant de chemin parcouru depuis et ce n'est que le début.

Robe 17ème que j'ai réaliser pour le défilé de 2018 du marché des jeunes créateurs du Mans

Robe 17ème que j'ai réaliser pour le défilé de 2018 du marché des jeunes créateurs du Mans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
merci <3
Répondre
G
OUAOUH!!!<br /> Que de chemin parcouru.<br /> Génial
Répondre