être celle qui n'a pas d'enfant

Publié le par Louise Hémon

Ce weekend on a été à une soirée entre amis et j'étais la seule femme sans enfants et j'ai très fortement pensé à ce sketch de Florence Foresti. J'avais la sensation de ne pas être à ma place.

Je commence à penser à en avoir  mais j'ai peur de regretter car je le vois bien, plus de temps pour faire ce qu'on aime, c'est juste le boulot s'occuper de la maison et des enfants et les journée son trop courte. Cela peu paraître égoïste mais j'ai la sensation qu'être mère c'est se sacrifier pour de nombreuses année.

Pourquoi faire des enfants? d'autant plus en sachant que l'avenir à une forte probabilité à être plus que mauvais vu les désastre écologique et la surexploitation des ressources. J'ai le sentiment que la population est déjà trop nombreuse (au vu des dégâts causer à notre planète).

Est ce qu les gens font des enfants juste pas instinct de survie de l'espèce? Je me pose beaucoup cette question car je vois très peu de mère épanoui, j'en entends souvent qui se plaigne (pas toute heureusement, je vois beaucoup de maman qui en on part de leur enfants. Et la encore cela me questionne.

Je sais que tout ne se passe pas comme on s'y attendait et je vois tellement de femme qui aurais aimé avoir des enfants parfait, je ne doute pas de leurs amours pour leurs enfants mais est ce qu'elles les aimes pour ce qu'ils sont?

Etre celle qui n'a pas d'enfants c'est être à part.

Je vois aussi que celle qui ont des enfants s'éloigne naturellement de celle qui n'ont pas d'enfant  car ils n'y a plus les même sujet de discussion.

Etre celle qui n'a pas d'enfants c'est vivre dans un autre monde.

Malgré toute ces question c'est aussi douloureux parfois d'être celle qui n'a pas d'enfants car pour le moment ce n'est pas possible pour nous et il y a peu de personne à qui en parler.

Etre celle qui n'a pas d'enfants c'est être l’intrus.

Etes vous dans cette situation? Comment le ressentez vous?

Publié dans etat d'esprit, réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Perso, je rêvais d'avoir une grande famille. J'ai deux enfants et si j'avais su, je ne serais pas venue.<br /> Avoir des enfants n'est pas un accomplissement. Le monde est exigeant. Cela te mange.<br /> Bien sûr que cela laisse de fabuleux souvenir, mais également beaucoup de peine et de peur.<br /> J'ai deux amies sans enfants. On ne se voit pas souvent, car nous n'habitons pas tout près. Je leur raconte mes joies et mes peines de maman, car si je devais les taire, ce ne seraient pas mes amies.<br /> Forcément, quand tu es en présence de femmes qui parlent de leurs enfants, tu dois te sentir mal. Mais à l'inverse, quand tu es la seule avec des petits, tu te sens toute aussi seule.<br /> Profite pleinement de vivre, avec ou sans enfant.<br /> Bises
Répondre
L
<3 <3 <3