4.l'adoption et la remise en question

Publié le par Louise Hémon

Nous n'avons pas avancé depuis la dernière fois. La psy m'avait rappeler et changer d'avis (elle maintenait un véto quoi qu'on fasse) ce qui m'a beaucoup "perturbé". J'ai pris le temps de poser sur papier toute mes questions et j'ai fait une demande de RDV, mais elle ne travaille plus jusqu'en mai. J'ai la cheffe de service mais elle ne peut pas nous donner de nouveau rendez vus pour le moment donc il faut qu'on attende mai.

Depuis j'ai été voir le film "Une histoire à soi" qui est passé dans un cinéma près de chez nous avec un échange après le film avec la réalisatrice. J'ai aussi échanger avec d'autres personnes qui sont dans la même démarche que nous. J'ai commencé un cahier épistolaire à destination de cette enfant que j'attends (peut être qu'il viendra peut être qu'il ne viendra pas) ça m'aide.

Avec mon mari nous avons eu beaucoup de discussion.

J'ai aussi pris rdv avec un association pour nous aider.

Cette étape me questionne beaucoup, je me remet en question, est ce que je serais une bonne maman, est ce que je pourrais apporter à mon enfant tout ce dont il a besoin?

Depuis j'ai eu des enfants de la famille à la maison j'ai passé beaucoup de temps avec eux, faire des activités, leurs faire découvrir de nouvelle choses, cuisiner ensemble, partager un moment cinéma... J'ai apprécié ces instants et à chaque fois je suis pleinement présents pour eux. Même pour le séjours long de ma nièce j'apprends à aimer sans attente.

J'ai appris que aucun parents n'est parfait, qu'on se fait tous des idées sur comment on va devenir parents mais que c'est un tel bouleversement qu'on ne sais pas comment les choses vont se passer et que bien souvent c'est différent de ce qu'on c'était imaginé. Je continuerais à faire de mon mieux chaque jours avec mon/mes enfants, j'espère leur transmettre mes valeurs de partage, de bienveillance, de respect de le nature.

J'essaie de lâcher prise de continuer à avancer pas à pas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article